dimanche 16 septembre 2012

Bienvenue dans mon palais



Gilles arpentait tranquillement son palais de mémoire. Pour l’occasion, il avait choisi la maison de ses beaux parents, suffisamment grande pour contenir les images correspondant à au moins 2 paquets de 52 cartes.
Cette technique de mémorisation lui était maintenant naturelle. Le plus difficile avait été de choisir les images correspondant à chaque carte…Barry White chantant dans un micro pour le roi de Cœur…Mère Thérèsa distribuant de la nourriture pour la Reine de Cœur…Patrick Poivre D’Arvor lavant des cerveaux pour le roi de pique…etc… Le tout était de choisir des images suffisamment chargées émotionnellement pour qu’elles restent collées à l’intérieur, il fallait imaginer des détails…des couleurs…des sensations.
Les images à connotation sexuelles fonctionnait toujours le mieux, de quoi créer quelques images inoubliables.
Il entra mentalement dans le salon de ses beaux parents et tomba justement sur Barry White lavant un arc en ciel…Roi de cœur/Roi de pique/5 de cœur. Les combinaisons formaient parfois des images si bizarres qu’il avait du mal à les imaginer sans détourner mentalement les yeux une ou deux fois…
C’était si simple et pourtant aucune école dans aucun pays n’enseignait cette méthode…Des dizaines de gens de par le monde parvenait à apprendre  20000 décimales de Pi ou retenir des volumes entiers de prose ou de poésie…Inutile certes mais que dire de ceux qui parvenaient à retenir les noms, prénoms et occupations de chaque personne dans une soirée ? Ou juste la liste des courses ? Ou leurs discours ?
Rien de tout cela n’était mentionné dans les salles de classe, on préférait assommer bêtement les enfants avec des tonnes d’informations inutiles en espérant que leur mémoire allait s’améliorer comme par magie…Idiots…
Il suffisait de lire un livre : La rhétorique à Hérennius…Tout y était décrit depuis des milliers d’années…
Gilles passa à la cuisine, Britney Spears ( nue, bien sûr ) faisait tourner au-dessus de sa tête un cheval…Reine de trèfle/10 de pique/3 de trèfle.
Plus que les toilettes et la chambre d’amis et le tour du palais serait terminé…
Un seul paquet de cartes à mémoriser. Un tour facile.
Gilles dit « As de pique » et le barman retourna la dernière carte qu’il tenait dans sa main, l’air ahuri.
_Voilà, je crois donc que notre marché était donc : des boissons gratuites pour moi toute la soirée ? Dit-il en souriant.
_C’est hallucinant, vous êtes un génie !
_Non, vous pouvez faire exactement la même chose si vous le désirez.
_Oh non, je pourrais jamais.
_D’accord, alors vous ne pourrez jamais.
Et voilà, c’était aussi simple que ça. Les gens s’empêchaient de faire tellement de choses, ç’aurait été triste si Gilles avait eu le temps de s’apitoyer sur leur sort.
Il commanda une bouteille de champagne et retourna s’asseoir avec ses amis qui applaudissaient bruyamment.

Si cette méthode vous intéresse, j'ai tout pompé sur un bouquin qui s'appelle "Moonwalking with Einstein"