mardi 18 janvier 2011

Journées portes ouvertes au CERN ( périmé )

Ce week end, c’était journée portes ouvertes au CERN. Le Centre Européen de Recherche Nucléaire est connu ces temps ci pour le nouvel accélérateur de particules qui devrait démarrer d’ici quelques mois : le Large Hadron Collider ( LHC ). Il se présente sous la forme d’un cercle souterrain de 27 km de circonférence qui court sous tout le pays de Gex.
Vous pouvez donc imaginer qu’une journée porte ouvertes dans un truc comme ça, ça fait un courant d’air de fou.
Le CERN emploie 2500 personnes ou plus dans le pays de Gex, autant dire que ça fait bien vivre la région. Il y a un peu de tout, du prix nobel à l’ouvrier intérimaire. Ce qui est intéressant, c’est que, malgré le statut de centre de recherche à la pointe de la technologie, si vous descendez dans le tunnel et que vous allez aux toilettes, vous trouverez toujours des injures racistes en tout genre et des bites dessinés sur les murs et ça, c’est plutôt bluffant.
Imaginons maintenant un scénario catastrophe : le but du LHC est de trouver le Boson de Higgs. C’est compliqué, hein, c’est pas juste un gars qui a dit un jour, j’ai perdu mon Boson et la communauté européenne lui a répondu t’inquiètes, Higgs, on va dépenser quelques milliards d’euros pour t’aider à le retrouver. Non, c’est pas ça. Le monsieur en question a émis une théorie scientifique et personne a pu prouver le contraire. Parce que c’est pas comme en politique, il suffit pas de dire que monsieur Higgs a couché avec sa secrétaire ou qu’il se sert dans les caisses pour le discréditer ( quoiqu’on est encore assez cons pour voter quand même pour eux ), non, c’est pas si simple, faut faire des recherches.
Vous vous demandez sûrement quelle est la taille moyenne d’un Boson, parce qu’un tunnel grand comme ça, le Boson doit sûrement faire la taille d’un ballon de basket. Hé ben non plus. C’est une particule minuscule qui serait à l’origine de la masse de la matière ( d’après ce que j’ai compris, hein ? Je suis plus ouvrier de base que prix Nobel ).
Et la peur principale des détracteurs du CERN est que le nouveau jouet des physiciens pourrait créer un trou noir qui avalerait la terre toute entière. Et c’est moi que j’ai tiré les câbles ! Ah ah !
Bon, vous inquiétez pas, j’ai discuté avec un physicien qui m’a dit qu’il n’y avait pas trop de risques, que ça ferait juste des mini trous noirs ( strangelets ) qui se résorberaient très vite, tout seuls.
Mais je me demande quand même, est-ce que ceux qui nous assurent qu’il n’y a pas de risque de trous noirs qui avalent la planète sont les mêmes que ceux qui dessinent des bites sur les murs des toilettes ?
Ca fait peur, hein ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire