dimanche 9 janvier 2011

Tous des artistes

Nous sommes tous des artistes, sculptant sans relâche,
Sans même nous rendre compte de l'impossible tâche,
Que nous nous sommes fixés.

Car ce matériau brut constitué de choix
De possibilités et d'opportunités,
Que nous façonnons, maladroitement parfois
Sera notre oeuvre d'art, une oeuvre de toute beauté.

Au début de la vie, commence l'apprentissage.
Découvrir la matière, ainsi que les outils,
Que nos parents fournissent, nous laissent en héritage.
Qu'eux mêmes ont découverts, lorsqu'ils étaient petits.

Puis, un jour, alors que l'on en est encore à découvrir ce bloc brut, si complexe, si imposant posé devant nous, quelqu'un nous prend par la main et nous dit :
«  Il va falloir un jour que tu construises ta vie »

Et ça fait un peu peur...Toutes ces possibilités, ces choix, ces opportunités...Alors comme beaucoup d'artistes, on commence à se créer une image, on essaye de savoir ce qu'on va en faire de cette vie, on imagine le résultat final...L'instant où tous seront réunis pour venir admirer notre chef d'oeuvre.

Et, sans nous en rendre compte, guidés par cette image, on attaque doucement la matière. On fait un choix, on saisit une opportunité.

Peu à peu, cette masse informe commence à ressembler à quelque chose...

On fait un pas en arrière parfois, pour faire le point, avoir une vue d'ensemble. Si cela nous plaît, on y retourne, pleins d'entrain, nageant allègrement dans cet océan de possibilités.
Si cela ne nous plaît pas, on essaye de comprendre ce qui ne va pas, qui diffère de notre vision de base et on utilise les outils en notre possession pour effectuer quelques modifications.

On peste parfois contre nos parents, qui nous ont fourni un marteau et un burin alors qu'on aurait aimé avoir un ciseau fin pour fignoler les détails, travailler les finitions.

Souvent on est trop pressés, on a pas eu le temps de bien étudier la matière, de la ressentir, on s'est lancé trop vite, impatients d'attaquer notre création. Et on fait des erreurs...

Un mauvais choix...Une opportunité que l'on n'a pas su saisir...Et c'est tout un pan de notre vie qui s'effondre...

Dans ces cas-là, certains d'entre nous vont désespérer...préférer ne plus y toucher de peur d'empirer les choses...Parce que c'est irrattrapable, vous comprenez ? Ca ne ressemblera jamais au résultat final...C'est fichu...On aimerait un autre bloc pour recommencer de zéro...Donnez-moi une autre chance...J'ai compris cette fois...
Et par peur de faire d'autres erreurs, ils vont cesser de sculpter...

D'autres vont faire un pas en arrière, analyser la situation et, sans se laisser abattre, vont créer une nouvelle image, un nouveau résultat pour ce nouveau bloc...Intégrer cet accident à leur oeuvre...Un petit choix par ici...Je me débarrasse de ça...Je m'accroche à cette opportunité...Et tiens ? Je peux me servir de ça comme outil !

Mais nous allons tous avancer dans notre travail, qu'on le veuille ou non, car même l'absence de choix est un choix...Ne pas saisir une opportunité fait partie des nombreuse possibilités. Et tout cela sculpte notre oeuvre.

Certaines personnes vont avoir l'occasion d'apercevoir une partie de notre oeuvre et la juger...Oh c'est super beau !...Si j'étais toi, j'aurais pas fait ça...T'es sûr que tu veux laisser ça comme ça ?

Mais ils feraient mieux de s'occuper de leur vie à eux.

Car comme pour toute oeuvre d'art, on ne peut juger de la beauté et de l'utilité d'une vie qu'une fois qu'elle est terminée


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire