mardi 18 janvier 2011

L'art

J’ai reçu quelques commentaires de personnes qui me conseillaient de me faire éditer. Rien de plus simple : sélectionner le texte, tapez ctrl +c, ouvrez votre traitement de texte, tapez ctrl+v, imprimez. Voilà vous m’avez édité !
Merci encore pour vos commentaires mais je ne désire pas être payé pour ce que je fais. Savoir que mes textes sont lus et appréciés est une récompense suffisante. J’ai un travail, je gagne assez d’argent pour vivre correctement et même si comme dit mon ex, je n’ai pas de projet ou d’ambition, cela me va parfaitement. Je ne veux pas être connu, attraper la grosse tête et me laisser pourrir par l’argent. Si vous voulez faire quelque chose pour moi, faites circuler mes textes, partagez-les, prenez mes idées, mélangez les aux vôtres. Si un seul de mes textes a pu éveiller votre imagination, ou ne serait-ce que la chatouiller, si un seul des personnages de mes écrits a pu vivre dans votre esprit pendant un temps, alors mon but est accompli.
Le texte qui suit est le résultat du jeu « un thème, une semaine », lorsque je le pratiquais sur Myspace, et ça résume plutôt bien ce que je pense.
Les œuvres d'art sont issues de l'imagination de personnes désirant faire partager leur vision du monde à leurs contemporains. Pour cette raison, la base du procédé créatif ne peut être une simple motivation pécuniaire.
A partir du moment où une création se monnaye, elle devient un simple objet de consommation. Car même si «  tout a un prix » ( picsou, mickey parade n°347), cela ne doit en aucun cas être l'objectif de l'artiste.
Chaque image, sculpture, histoire est destinée à apporter une autre perspective aux observateurs. Certaines personnes, dont la vision de la réalité, trop étriquée, ne supporte pas d'être contredite, vont ainsi tenter de museler les artistes afin d'imposer leurs idéaux. « L'art, ça brule trop bien » ( Adolf Hitler à sa femme, lors d'une séance de destruction de livres ). Chaque œuvre doit contribuer à repousser les limites de l'esprit, poser de nouveaux repères, aborder chaque problème d'un angle différent.
C'est pour cette raison que beaucoup d'artistes utilisent toutes sortes de drogues de manière à explorer diverses manières de penser. « si vous pensez que la drogue ne fait rien de bon, alors je vous conseille de jeter tous vos livres, tous les albums de vos groupes préférés parce que quand ils les ont créés, ils étaient complètement défoncés» ( Bill Hicks)
Pour l'artiste, créer est, dans bien des cas, un besoin, un moyen d'expression, de traduire les pensées et les images qui le traversent continuellement, d'explorer leur esprit afin de découvrir la vérité sur leur moi profond.
Beaucoup d'artistes se retrouvent débordés par leur imagination, en proie à des tourments qui les éloignent souvent de la réalité. «  Créer, c'est laisser la bride à son esprit, savoir la reprendre à temps est le talent, le reste n'est que folie » (Moi-même).
De ces voyages intérieurs émergent une envie irrépressible de partager une expérience. Certains artistes, perfectionnistes, se retrouvent ainsi frustrés, car leurs œuvres ne sont pas suffisamment fidèles à leur image intérieure.
Nous désirons tous modeler le monde afin qu'il ressemble a l'idée que nous nous en faisons. Ceux qui décident de passer à l'action peuvent être considérés comme des artistes.

« I had a dream… » Martin Luther King

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire