samedi 29 janvier 2011

Marche de Noël

Une bonne odeur de pain d’épices et de cannelle
Règne dans la maison, embaumant chaque recoin
Il s’habille lentement, choisissant avec soin
Sa plus belle salopette, remontée sous l’aisselle

Noël approche à grands pas
Tous les sapins sont prêts, la neige est déjà là

Une douce musique résonne dans le salon
Dehors c’est le silence, la nature se repose
Il enfile son bonnet, avec son gros pompon
Sa belle barbe blanche cache à peine ses joues roses

Noël approche à grands pas
Les gens restent chez eux, bien à l’abri du froid

Juste avant de sortir une tartine de foie gras
Qui lui fond sur la langue, et réveille ses papilles
Puis il ouvre la porte sa besace sous le bras
Pressé de revenir retrouver sa famille

Noël approche à grands pas
Dans la cuisine mijotent tous les bons petits plats

La ville est recouverte d’un épais manteau blanc
Le ciel est dégagé, et les étoiles nombreuses
Dans la neige, ses bottes s’enfoncent profondément
Sa femme par la fenêtre le regarde, heureuse

Noël approche à grands pas
Et emplit le cœur de tous les enfants de joie

La coupure de courant plonge la ville dans le noir
Il s’accroche à son sac, de ses gros doigts rougis
Par la morsure du froid, car il fait froid ce soir
Gérard est dégouté, tout ça pour des bougies

Noël approche à grands pas
C’est dommage que le père Noël n’existe pas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire